November 3, 2010

Perdu à jamais

Si un jour tu me retrouves, je te raconterai ma vie. 
Je te dirai tout et sans doute rien d'important. 
Et derrière tous ces mots qui envahiront l’espace entre nous 
je me cacherai dans l'espoir que tu ne t’aperçoives pas 
que je ne suis plus celle d'avant, 
que ce sourire n'est qu'une façade
pour une malheureuse rongée par ses angoisses,
partie pour que le monde l’oublie,
vécu si longtemps sur son île solitaire 
qu’au fil des années elle s'est oubliée elle-même.
Que cette rencontre est peut-être
la dernière tentative de s'en souvenir...

Alors d’un coup tu sauras
la vérité sombre et inévitable,
que le temps d’insouciance
est perdu à jamais.

3 comments:

Pankaj Rajoria said...

It's been a long time. I don't know why I just wanted to read something by you. It was amazing. I hope you are doing great.

Bourbon Street said...

преди няколко години открих стихотворението ви "топология на нашите съдби" и често се връщам до го прочета, а понякога го изпращам и на приятели. радвам се, че не сте спрели да пишете.

Borry said...

Благодаря Ви за тези топли думи. Много се радвам да го чуя. :)